Connexion

Saisissez votre email ou votre nom de membre

Saisissez votre mot de passe

J'ai oublié mon mot de passe.


Je souhaite devenir membre de notreHistoire.ch.

Je représente une institution.

Vapeur «Rhône III» au port d'Ouchy

Vapeur «Rhône III» au port d'Ouchy
Ajouter

Description

Dernier bateau à vapeur à roues à aubes construit en Suisse, le Rhône débute sa carrière lors de la Fête des Vignerons de 1927. Il entre en service horaire régulier en 1928. A ce jour, cette construction Sulzer Frères dessinée par Gunnar Hammershaimb (pour remplacer un ancien bateau du nom de Bonivard perdu suite à un incendie survenu en 1925), est le vapeur le plus utilisé de la flotte.

Son inauguration marque l'apogée de la flotte Belle Epoque qui compte désormais douze unités du même type construites par Sulzer Frères, voire même quatorze si on leur adjoint le Mont-Blanc devenu Evian et le France.

Quelques renseignements techniques :

Vitesse horaire 25 km/h

Puissance 850 cv (625 kW)

Longueur 68 m

Largeur   14,3 m

Capacité  850 passagers

Particularités :

Système de graissage automatique sous pression, qui nécessite la présence d'un capot de protection au-dessus des bielles. Machinerie à voir ICI



Rénovations

1959-1960

1968-1969

1995-1996

Révision machine 2002

2010-2011 : rafraîchissement du salon de 1ère classe en restituant à l'identique des canapés courbes et tables ovales et avec la réhabilitation complète du mobilier original et l'installation d'un tapis de sol de grande tradition.


Salon néoclassique en cerisier copié des deux constructions précédentes.


D'autres documents concernant ce bateau à découvrir dans l'album qui lui est consacré.

Pour mémoire rappelons que Le Rhône II  a été nommé no 2 parce qu'il venait soutenir dans le service Le Rhône I construit en 1855. 

Le Rhône II  est construit en 1857 pour le compte de la Sté de navigation à vapeur sur le lac Léman, appelée plus communément Société des Rhône. 

Au soir du lundi 18 septembre 2017, Le Rhône III sera arrêté en vue de sa rénovation globale, et l’année 2018 sera consacrée à la préparer, tant techniquement que financièrement. Les travaux seront lancés en 2019 afin de remettre le bateau en service en automne 2020 ou au plus tard au printemps 2021.

Une nouvelle chaudière plus économique sera installée ainsi que d’autres améliorations techniques déjà introduites sur les autres bateaux Belle Epoque. Le bateau retrouvera son aspect patrimonial extérieur et intérieur au plus près de son concept d’origine. 

Source : brochure ABVL

Pour aller plus loin, lire l'excellent article d'Albin Salamin : 

CGN, le bateau "Le Chillon"



Commentaire(s)

Ajouter un commentaire