Connexion

Saisissez votre email ou votre nom de membre

Saisissez votre mot de passe

J'ai oublié mon mot de passe.


Je souhaite devenir membre de notreHistoire.ch.

Je représente une institution.

Jacqueline Thévoz musicienne, danseuse, écrivain...

Jacqueline Thévoz musicienne, danseuse, écrivain...
Ajouter

Description

Notre Histoire vient d'accueillir un nouveau membre, Jacqueline Thévoz, une immense artiste, musicienne, danseuse, écrivain,  élève et amie de Victor Desarzens.

 1ère photo sur le document ci-dessus, photo Jacques Thévoz ; Jacqueline Thévoz jeune étudiante.

Aujourd'hui je  dédicace ce document à mon amie Thévoz Jacqueline de 89 ans, danseuse, artiste, poétesse, musicienne, écrivain....quelle femme merveilleuse que je vous invite à découvrir !
  • Jacqueline à 40 ans, elle est danseuse et musicienne.

2    Jachqueline Thévoz 40 ans


  • Jacqueline a 60 ans une écrivain accomplie et une musicienne admirée3......JacquelineThevoz-60 ans

Hier avec deux amies, dont Cricri Durussel, femme poétesse, nous avons rendu visite à Jacqueline Thévoz dans sa maison isolée tout en haut des sommets au-dessus d'Evian. Jacqueline Thévoz, née en 1926, était une élève de mon père Victor Desarzens et surtout d' Aloys Fornerod au Conservatoire de Lausanne dans les années 1940.


  • Aloys Fornerod, compositeur, professeur de Jacqueline Thévoz, le pédagogue et compositeur vaudois offre à ses anciens élèves  un Concerto pour 2 violons et piano, que les frères donnent en première audition de 21 novembre  1929 à La Maion du Peuple, en compagnie du célèbre pianiste Jules Godard, avec lequel ils fonderont un trio "officiel" dès 1933.Aloys Fornerod, professeur de Victor et Georges Desarzens au conservatoire de Lausanne


  • Affichette du concert de la sonate qu' Aloys  Fornerod avait composée pour "Les frères Desarzens" violonistes en duo n'ont de cesse à enrichir leur répertoire.  Grâce à leur mentor et professeur José Porta, ils découvrent et interprètent la musique ancienne; les chefs d'oeuvre du romantisme,la musique italienne, Antonio Vivaldi,. Ils sont allés à la bibliothèque nationale de Paris pour recopier des partitions encore non éditées de ce compositeur oublié et méconnu du public.Concerto pour violon et piano écrit pour Les frères Desarzens, par Aloys Fornerod

  • La Maison du Peuple à Lausanne, photo 1930.La Maison du Peuple à Lausanne


Tant de souvenirs nous lient ! Tant d'amis communs, tant de joies partagées....mon enfance est de plus en plus orpheline des êtres aimés !

Nous arrivons à notre visite à Jacqueline ce moi de Novembre....

  • La maison actuelle de Jacqueline Thévoz sur les hauts d'Evian.4     La maison de Jacqueline. 1jpg
  • Le vélo et les plantations de Jacqueline....son jardin est merveilleux, à l'ancienne un jardin extraordinaire rempli de souvenirs, d'oiseaux, d'arbres qui doivent avoir son âge...un charme fou !5     Vélo de couleur. 2jpg


  • Au pieds de l'escalier deux sculptures qui nous accueillent...on arrive chez une immense artiste....l'émotion est au rendez-vous.6    IMG 1701.3 sculpure escalier   3jpg

Sa maison est remplie de sa vie, d'objets et de livres...des bibliothèques jusqu'au plafond, partout des photos, des tableaux, des objets qui racontent sa vie, mère de deux magnifiques, belles, blondes filles Veronique Thévoz et Marie, de musicienne, de danseuse, d'artiste, d'écrivain, d'amoureuse, de voyageuse, Jacqueline a été aimée par des hommes merveilleux !

  • Jacqueline Thévoz dans sa cuisine-bureau, toute sa vie l'entoure; d'objets, de photos...89 ans et encore autant de joie, d'humour, de culture....BRAVO Jacqueline !7    Chez jacqueline tableau ok ok.  4  jpg


  • Jacqueline me dédicace son livre "Saga familiale Les Thévoz-Thurler" que je lis actuellement.8     Jacqueline dédicace yeux defmé garnd ok ok.  5  jpg


  • Ce regard joyeux et pétillant d'intelligence et de joie.Jacqueline pou NH OK OK OK


  • Une belle dédicace.... !9    La dédicace jacqueline. 7  jpg



  • ON doit déjà se quitter, il neige et notre route est encore longue...10    Jacqueline au revoir visage en entier.   8   jpg

  • Ce sourire d'adieu...pas mal de tristesse de se quitter11     Adieu sur la porte sans la maisn    9

  • Cet adieu de la main me touche énormément..cette petite femme que l'âge a rendu fragile .....on se quitte déjà, on est émues, en regardant Jacqueline me voilà avec les yeux humides... à bientôt chère chère amie et je pense tout doucement" que Dieu te garde en santé" ma très chère amie Jacqueline.

Je vous propose un court extrait pris sur wikipédias.

" Originaire de Missy, Jacqueline Thévoz, après des études au Conservatoire, fréquente la Faculté des sciences sociales et politiques de l'Université de Lausanne.

Jacqueline Thévoz commence ensuite une carrière de journaliste. Elle ne se cantonne pourtant pas à cette activité. Chorégraphe, organisatrice de spectacles, professeur de musique et de rythmique, compositeur et écrivain1, Jacqueline Thévoz compte à son actif une vingtaine d'œuvres de tous genres.

Elle écrit de la poésie Raison vagabonde (1959), Escales vers ma mort" (1974), des romans Les termites" (1982), Un matricide très pardonnable" (1999), des nouvelles Mimile" (1975), des essais, principalement sur la musique et la danse. En 1993, elle publie notamment Passage d'une Comète", œuvre poétique en hommage au danseur Rudolf Noureyev. On lui doit également des écrits scientifiques, dont un traité sur la danse.

Membre de plusieurs associations, dont la Société suisse des écrivaines et écrivains, la Société suisse des écrivains, l'Association vaudoise des écrivains, ainsi que la Société des gens de lettres de France2, Jacqueline Thévoz reçoit dès 1949 de nombreux prix (parmi ceux-ci le Prix Follope de la Faculté des lettres de Lausanne). Elle vit actuellement à Evian. 

Film que je vous propose de découvrir, bel exemple de la vieillesse joyeuse et active...mon modèle !

Monotone, mon automne, un documentaire de Marie-Jeanne Urech - rts.ch - les docs - le doc ch 

 Jacqueline Thévoz est l'un des portraits esquissés par Marie-Jeanne Urech dans "Monotone, mon automne?" (2004). "Leçon de vie optimiste, ce film surprend l'élan vital d'une vieillesse pétulante, drôle et légère. 

Sans pour autant dissimuler la détérioration et les peurs de ces jeunes octogénaires. L'Europe vieillissante nous présente souvent les personnes d'âge mûr comme un fardeau. « Monotone, mon automne?» fait le contraire. 

Regard acidulé, caustique et malicieux sur l'univers, si vivant au fond, du 3ème âge.

Commentaire(s)

Ajouter un commentaire