Connexion

Saisissez votre email ou votre nom de membre

Saisissez votre mot de passe

J'ai oublié mon mot de passe.


Je souhaite devenir membre de notreHistoire.ch.

Je représente une institution.

Le château de Glérolles

Le château de Glérolles
Ajouter

Description

Le château de Glérolles commande un étroit passage en-dessous de Rivaz sur la côte lémanique non loin de St-Saphorin. Il est bâti sur une esplanade de rochers qui s'avance dans le lac en forme de promontoire. Le lieu correspond à un ancien village Calarona détruit par un ras de marée au VIème siècle. Les villageois reconstruisirent leur habitations plus au haut: St-Saphorin

Le prélat qui occupait le siège épiscopal à Lausanne, vers 1160, fut sans doute celui qui ordonna la construction de Glérolles que des documents de 1271, citent sa présence.

Une anecdote: en l'été 1531, le château prêta dis canons à la ville de Vevey, pour tirer des salves à l'arrivée et au départ du duc de Savoie lors de sa visite dans la région et au château de Chillon.

Glérolles était le séjour des princes évêques de Lausanne et c'est là que se réfugia le dernier d'entre eux, Sébastien de Montfalcon ou Montfaucon, cherchant asile lors de l'invasion en 1536 des troupes bernoises qui franchirent la Veveyse le 31 mars de cette année. La fuite de Sébastien fut interprétée comme un aveu de son inimitié avec son peuple.

Les Bernois s'emparèrent du château de Grérolles et le 14 mai, les messeigneurs de Berne arrivèrent à Lausanne.

A la fin du XVIIIème siècle le château a perdu une partie de son intégrité et en 1780, de nouvelles démolitions ont encore nui à Glérolles. La Tour a été "tronçonnée" à mi hauteur et son aspect est tout autre.

  

  Dessin de Jean-Benjamin de La Borde 1784 (Source: Swisscastles)


De nos jours, seuls quelques éléments de la forteresse du Moyen Age existent encore et la topographie du terrain devant le château a également profondément changé suite à la construction de la ligne de chemin de fer Lausanne - Simplon. En 1803, à la suite de la création du Canton de Vaud, le Château devient un bien privé, racheté par la famille Ruchonnet. Il passe ensuite entre plusieurs mains jusqu'à devenir, en 2010, la propriété du promoteur immobilier Daniel-Henry Rey.

L'écrivain vaudois Georges Borgeaud y séjourna dans le château en 1941.

Ligne du Simplon:

La ligne est déjà à double voies entre Lausanne et Villeneuve depuis l'année 1900. Son électrification ne sera effective qu'à partir de 1924, le courant étant du courant alternatif  monophasé de 15 Kv, 16 2/3 Hz, standard actuel des CFF. 

Vapeur de la CGN:

Nous observons le bateau à vapeur de la CGN, le "Lausanne", entré en service régulier le 29 juillet 1900. Mais cette même année, du fait d'un grave défaut de stabilité, les constructeurs l'ont allongé de 2 mètres et élargi de 35 centimètres au maître-bau. Il a été remis en service le 1er avril 1901. Des modifications de ses aménagements sont intervenus entre 1910 et 1911 puis entre 1919 et 1930. Durant l'hiver 1948-1949, sa motorisation a été changée. Le bateau a navigué jusqu'en 1977 et l'année suivante, il a été démoli.

D'une longueur hors tout d 55,50 m et d'une largeur de 12,70 m, il possédait un moteur de 760 CV et pouvait transporter 850 personnes à une vitesse de 27 km/h. Sur cette photo, le bateau a encore son nom écrit de la poupe à la proue. Dès 1910, c'est l'inverse.

 
De nos jours:

 

  Photo Ilya Gaeng

Autre vue du château:



 Photo Anne-Marie Martin-Zurcher

Lire aussi un article de Martine Desarzens

Sources:

- Patrimoine suisse 1916, volume 54
- Site de Swisscastles
- Site de Glérolles
- Musée du Léman, l'Âge d'or de la navigation à vapeur sur le Léman, 2013

Une liste des châteaux vaudois


Commentaire(s)

Ajouter un commentaire