Connexion

Saisissez votre email ou votre nom de membre

Saisissez votre mot de passe

J'ai oublié mon mot de passe.


Je souhaite devenir membre de notreHistoire.ch.

Je représente une institution.

Fileuses du Val d'Illiez

Fileuses du Val d'Illiez
Ajouter

Description

Un rouet à pédale pour filer la laine. Une tâche exclusivement réservé aux dames dans le Val d'Illiez. Le foulard de ces dames a été colorisé en laboratoire par le photographe et il fait partie du costume traditionnel.

Photo prise avant 1905 car le dos de la carte est réservé uniquement à l'adresse du destinataire. La séparation en deux parties du verso des cartes postales, n'a été autorisé en Suisse qu'à partir de 1905.

Commentaire(s)

Martine Desarzens
Martine Desarzens 10/04/2015
Grâce au travail de ces femmes la famille pouvait profiter d'habits bien chauds en hiver, ces nombreuses activités des femmes n'étaient jamais comptabilisées mais représentaient certainement une grande aide économique pour le budget familial!
Claire Bärtschi-Flohr
Claire Bärtschi-Flohr 10/04/2015
Merci de le rappeler, chère Martine. On ne le redira jamais assez....
Martine Desarzens
Martine Desarzens 10/04/2015
Merci chère Claire, je suis toujours touchée comme vous par ces femmes "silencieuses" ou dans l'ombre alors que sans elles et leur travail tant de famille ne vivraient pas avec un seul salaire.....c'est pour parler et rendre hommage à ces femmes que j'ai créé le groupe "Destins de femmes" !
Sylvie Bazzanella
Sylvie Bazzanella 10/04/2015
Li vieilyè filôja : « La vielle fileuse », chant de Camille Martin :

Li vièlyè filôja
Refrain :
Yo ché li vièlyè filôja dè ouitant ann,
- Châdo, mama bonna,
Mè fa dè lanna por moun omo,
Li fére oun pâr dè mitannè.
Fa pa oublâ què fé pa tsa
En janviè por dèbochiè.
E yo (i) figlo…
Refrain

2.- Li Catrïn m'a dit :
- Châdo, mama grôcha,
Por mon galann mè fa dè lanna,
Li fére oun bé tricot a manzè.
Va militèrè èn fèbrî,
Yo vouic pa què l'ouchè fri.
E yo (i) figlo…
Refrain
« La vieille fileuse »
Refrain
Je suis la vieille fileuse de huitante ans,
Et d'avoir tant filé, engourdis sont les doigts,
et fatigués sont les yeux,
mais (je) file, tourne mon rouet…
La Marion m'a dit :
« S'il te plaît, maman bonne,
(il) me faut de (la) laine pour mon homme,
Lui faire une paire de mitaines,
Faut pas oublier qu'il (ne) fait pas chaud
en janvier pour dévaler »
…et je file, je file… (refrain)
La Catherine m'a dit :
« Pour mon galant me faut de (la) laine,
Lui faire un beau tricot à manches
Va militaire en février je veux pas
qu'il ait froid ».
…et je file, je file … (refrain)

Tiré du site : Médiathèque Valais Martigny

Ajouter un commentaire