Connexion

Saisissez votre email ou votre nom de membre

Saisissez votre mot de passe

J'ai oublié mon mot de passe.


Je souhaite devenir membre de notreHistoire.ch.

Je représente une institution.

La Gare et l'Hôtel Cornavin

La Gare et l'Hôtel Cornavin
Ajouter

Description

Gare Cornavin :

Principale gare du canton de Genève, Cornavin est la principale gare ferroviaire du canton de Genève. Inaugurée en mars 1858, agrandie en 1873 puis en 1893 à l'occasion de l’Exposition Nationale Suisse, elle est ravagée par un incendie en 1909.

La gare Cornavin est complètement reconstruite et inaugurée en 1929, avant que l'ensemble ne soit achevé en 1931.

Propriétaires du bâtiment, les CFF adaptent progressivement la gare au début des années 2000 pour l'intégrer au concept de RailCity.

Hôtel Cornavin

L’architecte Jean Camoletti (1891-1972), construit en 1931/32 l'hôtel Cornavin à la structure métallique habillée de pierre, avec le cinéma Rialto. Il est aussi l'auteur de l'immeuble de la radio en 1937/40.

L’hôtel Cornavin dispose de la plus grande horloge du monde. Haute de 30 mètres, elle est suspendue au 9ème étage et oscille jusqu'au rez-de-chaussée, directement dans le hall.

... On est en 1956. L’affaire Tournesol vient d’être publiée. Tintin et sa joyeuse équipe passent par Genève: l’Hôtel Cornavin est au cœur de deux planches avec sa chambre 122 et sa porte tambour.

C'est dans la chambre 122 qu'Hergé fait séjourner le professeur Tryphon Tournesol dans "L'affaire Tournesol".

L’effet est énorme. Les tintinophiles du monde entier puis les générations qui suivent se précipitent au Cornavin, désormais appelé «l’hôtel de Tintin». Et pourtant... la chambre 122 n’a jamais existé! Même si Hergé souhaitait ancrer cet album dans la réalité et qu’il avait lui aussi séjourné à l’hôtel, ce numéro de chambre appartient à son imaginaire.

Face aux demandes persistantes et en hommage à l’auteur, elle a été rajoutée en l’an 2000 lors de la rénovation complète de l’établissement. Désormais à l’entrée du Cornavin, juste après la fameuse porte tambour, c’est Tintin et Milou qui nous accueillent. Grandeur nature.

Article tiré du site du Magazine L'Hebdo - rubrique spéciale été 2011.

D'où vient le nom «Cornavin» ?

Des siècles avant que la gare et la rue ne s'approprient le nom, Cornavin fut d'abord un lieu-dit. Déformation du terme «Corne à vin», Cornavin rappelle les vignobles qui, jusqu'au début du XVe siècle, donnaient aux évêques plus qu'il n'en fallait pour le vin de messe. Selon certains historiens, une auberge à l'enseigne de «La Corne à vin» était située hors des portes de la ville, à cet endroit, et c'est elle qui aurait donné son nom au quartier.

Commentaire(s)

Ajouter un commentaire