Connexion

Saisissez votre email ou votre nom de membre

Saisissez votre mot de passe

J'ai oublié mon mot de passe.


Je souhaite devenir membre de notreHistoire.ch.

Je représente une institution.

Les musiciens de l’OCL et leur chef fêtent la première subvention de la Municipalité de Lausanne

  • J'écris cet article accompagné de photos qui datent de juin 1951. Les négatifs sont restés jusque à aujourd'hui dans une chemise en papier pergamine dans la famille de Robert Faller violoniste à l'OCL. Olivier Faller violoncelliste, son fils, a trouvé ces négatifs en vidant l'appartement de ses parents décédés. Il m'a autorisé a les publier dans Nh dans le groupe Victor Desarzens. Ces photos ont été faites en  juin 1951, les négatifs semblaient en mauvais état. C'est Madame Truus de Jong, photographe à Tissot 17, qui a sauvé et développé ces photos, grâce à son professionnalisme. La qualité n'est pas toujours très bonne, mais je ne résiste pas de les partager avec les membres de NH. 


Nous sommes juste quelques années après la guerre. Cette guerre qui a laissé tant de souffrances, de chagrin, de privations, mais aussi de militantisme et de travail.


Ecouter : http://www.notrehistoire.ch/audio/view/1512/ et : http://www.notrehistoire.ch/article/view/967/



  • Documents; archives Victor Desarzens.


  • Document; archives Victor Desarzens.

 L’Orchestre de Chambre de Lausanne, OCL, créé par Victor Desarzens en 1942, réunis autour du chef  les  premiers musiciens de grande qualité et habités par un « souffle »  et une force de travail de pionniers.

  • Début OCL. 4Photo archives Victor Desarzens.


Victor D. Dirige . 2
  • Photo archives Victor Desarzens.

image

  • Photo archives Victor Desarzens, Jacques Thévoz
On y trouve des  Georges Desarzens, Jean-Marie Auberson, Andrée Waschmuth-Loew, Florian Florio, Robert Faller, Edmée Giraddet-Micheloud, Rose Hemmerlingu-Dumur, Paul Burger,  Simone Beck, Marianne Clément, Robert Kemblinsky, Edmond Defrancesco, Anne-Marie Grunder, André Loew et Sonia Roubakine….Victor Desarzens disait souvent que l’OCL était une famille.

Durant les premières années l’OCL a travaillé sans subvention, chacun vivait  de petits cachets, du lendemains incertains, on multipliait les concerts, les cours au conservatoire de Lausanne, les soirées comme accompagnateurs dans les cinémas muets, des thés concerts dans les palaces, à la Brasserie du Grand-Chêne et les grands hôtels pour y jouer de la  musique douce  et des « viennoiseries », etc.

Chacun avait une famille a nourrir, nul de roulait sur l’or. 

VD avec ses enfants a beaumont . 5

  • Photo archives Victor Desarzens.

Les débuts de l'OCL ont rassemblé des musiciens très unis qui ne "clivaient" pas leur vie professionnelle et vie familiale...les parties de pêches, les coins champignons se partageaient comme les balades et les amitiés.

Très actif, il dirige de nombreuses oeuvres contemporaines qu'il fait découvrir au public (Igor Stravinsky, Frank Martin, Arthur Honegger, ...). 

Le répertoire de l’OCl était riche; Monteverdi, Mozart, Bach, Vivaldi, Purcell, puis des œuvres plus modernes comme Frank Martin, Igor Stravinsky,  Arthur Honegger, Paul Hindemith, et tant d’autres.  Le public lausannois était nombreux et  fidèle, il aimait «son»  orchestre.

La Ville de Lausanne soutenait l’OCL par de modestes subsides, des contributions personnelles de donateurs et la vente des places ne permettait pas à l’orchestre de vivre.

Sous l’impulsion d’amis de l’OCL composé de personnalités comme le Professeur Fernand Cardis, Charles Veillon, René Aubergenois, Charles Clément, et avec le soutient du  syndic de Lausanne, M. Jean Peitrequin, la Municipalité accorda la première subvention à l’OCL.

  • Professeur Fernand Cardis

a

Pour fêter cet événement les musiciens et leur chef décidèrent de passer une journée à Yvonand avec leur scooters et d’organiser des joutes sportives, pour marquer le coup les musiciens ont exécuté un drapeau de l’OCL. Yvonand est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district du Jura-Nord vaudois

  • Série de 14 photos de Robert Faller et Robert Kemblinsky.

  • Arrivée à Yvonand; avant la fête, un café. Les scooters parqués près de l'auberge.

Scooters parkés a yvonant.8

  • Le départ de la course à la lenteur est donné.

Ils arrivent en moto. 11


  • La course de lenteur des scooters avec le drapeau OCL fabriqué pour cette occasion....de gauche à droite; Victor Desarzens, Robert Kemblinsky, André Loew, Andrée Waschmuth-Loew qui tient le drapeau, Paul Burger, Florian Florio et Jean-Marie Auberson.Musiciens a moto . 9


Jean Marie auberson photo pour début article . 0

  • Andrée Waschmuth-Loew, derrière qui fume; Florian Florio.

Viloniste en moto. 12


  • Victor Desarzens, prudent dans une extrême lenteur...et tenir en équilibre le scooter...tout à gauche, Marianne Clément, flûtiste.

Papa en moto . 13


  • Paul Burger, à droite Romascano violoniste.

Paul Burger en moto. 15

  • André Loew, violoniste.

Les motos roulent....14


  • Une course aux sacs

La course aux sacs . 16

  • Quelques productions costumées de Jean-Marie Aubesron, à la plage d’Yvonand sous le regard amusé des musiciensBaignade Auberson en costume. 16


  • Robert Kemblinski, clarinettiste prend des photos...

Auberson se prépare au bain. 16

 

Auberson sort de l'eau. 17

  • et pour clore cette joyeuse journée, un repas bien à l’Auberge communale d’Yvonand. La presse était présente, heureuse de couvrir cet événement atypique pour la presse locale !

Repas et fin. 17


  • Le même soir l'OCL donnait un concert au Théatre Municipal de Lausanne

OCL en concert au Theatre municiapl OK OK1951

  • Photo archives Victor Desarzens, Jacques Thévoz.



 

Ajouter

Commentaire(s)

Ajouter un commentaire