Connexion

Saisissez votre email ou votre nom de membre

Saisissez votre mot de passe

J'ai oublié mon mot de passe.


Je souhaite devenir membre de notreHistoire.ch.

Je représente une institution.

Où sont les enfants ? garderie de Montelly à Lausanne.

Où sont les enfants ? garderie de Montelly à Lausanne.

Description

La garderie de Montelly a ouvert en automne 1966.

On remarque le vide de cette immense pièce prévue pour accueillir parents et enfants...Pas de jouets, ni jeux....juste un adulte à l'accueil comme c'est étrange !!!!

C’est en janvier 1946 déjà que des élus demandent au Conseil municipal d’examiner « la situation des petits enfants dans les milieux modestes de la Ville et d’étudier la création de pouponnières, garderies et jardins d’enfants »

La volonté des architectes F. Brugger et F. Guth était de recréer une atmosphère villageoise à l'échelle de l'enfant, avec des chemins, des places de jeux, des près et des arbres.

 Les salles de jeux ont été conçues comme des petites maisons carrées à toit pointu. J’ai eu la chance de visiter cette garderie en 1966; l'architecte Guth lausannois très connu dans ces années 1960 a fait appel à son frère le peintre Jean-Jacques Guth; ensemble ils ont travaillés les couleurs, la lumière naturelle, l'éclairage; magnifique collaboration et très beaux résultats pour une population de ce quartier populaire. 

 Les architectes ont volontairement cherché le dépouillement avec des ouvertures sur l'extérieur, afin de permettre à l'enfant d'occuper le territoire. A cette époque, aucun retour ni du personnel éducatif, ni de la population....la presse en a très peu parlé.

 En 1989,  l'architecte Rodolphe Luscher à construit une garderie dans le parc de Valency, avec cette même philosophie de proposer à l'enfant des espaces ouverts sur l'extérieurs et également dépouillé; ce concept a été très critiqué autant par le personnel éducatif que par les autorités politiques et de la population, la presse s'est régalée de ces réactions.

Garderie Valency voir ;http://www.notrehistoire.ch/group/politique-sociale-lausannoise-1947-a-1981/photo/40297/

 Personnellement je suis une grande adepte de cette pédagogie des "limites invisibles". 

Découvrez un extrait du DVD: http://www.lausanne.ch/view.asp?DomID=63961

 On peut dire que l’évolution des garderies lausannoises aura été : « De la garde à l’éducation ».

 En 1966 dans les garderies il y avait encore peu de jouets. Quelques voitures pour les garçons et poupées pour les filles. C'était une éducation encore très sexiste.

 La pédagogie n'avait pas vraiment encore sa place dans les garderies, elle a fait son entrée officielle dans les années 1980.

 Dans les années 1960, il s'agissait surtout de lutter contre la mortalité enfantine et proposer une hygiène aux enfants. Ainsi la préoccupation première était de soigner et de nourrir. Souvent le matériel dépendait de la générosité des donateurs.

La garde et la santé sont restées longtemps prioritaires dans l’activité des personnes dévouées qui s’occupait de l’accueil en crèche.

 Les garderies étaient dirigées par des infirmières ou des nurses le personnel  n'avait pas nécessairement une formation très poussée.

 L’idée d’une professionnalisation du personnel des crèches fait son chemin. Les formations traditionnelles de jardinière d’enfants s’infléchissent dans ce sens.

 Certes, les changements prendront du temps: ils ont des conséquences financières, principalement liées au statut désormais professionnel du personnel, et il ne sera pas toujours facile de financer des coûts supplémentaires.

 Ainsi le cahier des  charges pour les architectes étaient très restreints et portaient surtout sur les aménagements sanitaires.

D’où la grande originalité de ces architectes d’essayer de proposer aux enfants des espaces ouverts sur l’extérieur.

 Pour développer la raison de mon attachement à ce mode architectural, ça c’est une autre histoire…et l'objet d’un autre commentaire que je vais apporter avec un autre document.

 En 10 ans, 1970 à 1980 les changements en garderies auront été plus importants que les 100 ans précédents.

Dès 1975 un groupe de professionnels dont je fais partie ont milité et questionné les autorités politiques lausannoises pour faire entrer le professionnalisme et la pédagogie dans les garderies de notre ville. La formation officielle de "directrices de garderies" à L'EESP est due à l'initiative de la pédagogue Raymonde Caffari, enseignante à l'EESP en 1975 environs. 

La lutte contre la mortalité enfantine n'étant plus à l'ordre du jour, Raymonde Caffari a proposé que la pédagogie entre des les garderies; ainsi nous avons milité dans ce sens. Le combat a duré des années et aujourd'hui  Lausanne est de loin la ville de Suisse qui offre la plus grande qualité pédagogique et professionnelle dans ses garderies.

Groupe politique sociale:http://www.notrehistoire.ch/group/politique-sociale-lausannoise-1947-a-1981/

Evolution des garderies lausannoises voir aussi;http://www.notrehistoire.ch/group/politique-sociale-lausannoise-1947-a-1981/photo/40297/

 

 

 

 

 

 

Commentaire(s)

Albin Salamin
Albin Salamin 12/03/2012
Etrange!
Martine Desarzens
Martine Desarzens 12/03/2012
J'ai développé ma description...
Albin Salamin
Albin Salamin 12/03/2012
Merci pour ces éclaircissements
Jean-Paul Crisinel
Jean-Paul Crisinel 18/09/2013
Merci pour cette belle photo.
Elle est bien lointaine cette époque !
Nathalie Camiré
Nathalie Camiré 18/02/2014
J ai de la peine à croire que ce n est pas, justement,une photo qui aurait été utilisé pour mettre une image sur la situation des garderies de l époque. La petite fille qui fait les commis le caddy vide, pas d accès à apprentissage, à la créativité ou autres à se mettre sous la dent.

C est tellement invraisemblable!
Martine Desarzens
Martine Desarzens 19/02/2014
Dans les années 1946 il y avait très peu de jeux dans les garderies; comme je l'écris dans mon article, ce sont surtout des nurses qui étaient engagées pour s'occuper des enfants; elles n'avait pas reçu une formation d'éducatrice avec une solide connaissance des besoin du petit enfant ! A cet époque le personnel centrait son travail surtout sur l'hygiène pour lutter contre la mortalité enfantine!

Ce n'est que dans les années 1970 que la pédagogie est entré dans les garderies......
Nathalie Camiré
Nathalie Camiré 19/02/2014
Oui, je comprends. J avais lu votre texte, très intéressant d ailleurs.

Je suis tout même étonnée par le côté symbolique de cette photo. Elle parle tellement! La dame derrière le comptoir(froideur), les enfants qui attendent derriêre la porte(manque de service) et enfin, le point central; la petite puce avec le caddy... C est pour cette raison que je me questionnais sur le but de cette photo.
Martine Desarzens
Martine Desarzens 19/02/2014
J'ai choisi cette photo que j'ai trouvé dans mes archives personnelles; pour moi elle est tellement le reflet de ce que vivait l'enfant en garderie dans ces années!

Vous avez tellement raison, cette photo questionne par ce qu'elle donne comme image de la garderie des années 1946; elle est tout ce que nous avons combattu; la solitude de l'enfant, le personnel non ou insuffisamment formé, le cloisonnement entre âge des enfants, le fait que les parents n'avaient pas le droit d'entrer dans la garderie etc....

Cette image dérange par ce qu'elle renvoie et j'ai voulu la mettre dans mon groupe "politique des garderies lausannoises" pour montrer de quoi on était parti, mécontentement des militants qui a duré jusque dans les années 1970.......i; http://www.notrehistoire.ch/group/politique-sociale-lausannoise-1947-a-1981/photo/39004/
Nathalie Camiré
Nathalie Camiré 19/02/2014
Excellent choix en tout cas!:)
Martine Desarzens
Martine Desarzens 20/02/2014
Merci.

Ajouter un commentaire