Connexion

Saisissez votre email ou votre nom de membre

Saisissez votre mot de passe

J'ai oublié mon mot de passe.


Je souhaite devenir membre de notreHistoire.ch.

Je représente une institution.

Marcel Poncet invite des amis sur la terrasse de Saint Christophe, sa maison à Vich en septembre

Marcel Poncet  invite des amis sur la terrasse de Saint Christophe, sa maison à Vich  en septembre
Ajouter

Description

Marcel Poncet met la table au jardin pour accueillir des amis dont mes parents Victor et Louky Desarzens, Casimir Raymond sculpteur..... en septembre 1941.

Marcel Poncet a marqué une génération de jeunes de ses étudiants lorsqu'il enseignait à L'Ecole des Beaux-arts à Lausanne. 

A cette époque l'Ecole des Beaux-arts était au Musée Arlaud à la Place de la Riponne. Lorsque j'allais cher ma soeur ainée Marie-Christine, étudiante aux beaux arts, j'aimais entrer dans cette si belle école....l'odeur de la peinture, de la térébenthine, de la terre, les étudiants...tout était magique pour moi, hélas je n'avais aucun don pour l'art et je savais que je m'orienterais vers une formation sociale....


Marcel Poncet avec des amis dont mes parents Victor et Louky Desarzens, Casimir Reymond sculpteur, sur la terrasse de sa maison à Vich en septembre 1941.   


Marcel Poncet était le parrain de ma soeur Isabelle Desarzens née en aout 1945.   
"Marcel Poncet est né à Genève en 1894. 



Il est entouré d’une famille d’artistes : Maurice Denis, peintre ; Antoine Poncet, sculpteur ; Gabriel Poncet, architecte.


   


..."Marcel Poncet est né à Genève en 1894. Il est entouré d’une famille d’artistes : Maurice Denis, peintre ; Antoine Poncet, sculpteur ; Gabriel Poncet, architecte.

Formé à l’Ecole des beaux-arts de Genève, où il se lie d’une amitié durable avec Casimir Reymond (auteur des vitraux du temple de Saint Cergue), Marcel Poncet devient ensuite l’élève de Ferdinand Hodler. En sa qualité d’artiste-verrier, Marcel Poncet va d’emblée, au seuil de sa carrière, s’inscrire au cœur du mouvement de « renouveau de l’art sacré » catholique, prôné par Alexandre Cingria. Il conçoit des vitraux dès 1915. En 1917, Maurice Denis dont il deviendra le gendre, lui confie la réalisation de ses vitraux pour Notre-Dame (Genève) puis pour Saint- Paul (Grange-Canal). C’est entre 1942 et 1947, alors qu’il réalise huit vitraux pour l’église Saint-Siglsmond de Saint-Maurice, qu’il atteindra le sommet de son art. La solidité du métier et l’originalité de l’expression placent les vitraux de Marcel Poncet au rang des vitraux suisses les plus intéressants du point de vue artistique. Peintre, Marcel Poncet obtiendra de nombreuses distinctions. Ses toiles sont présentes dans de nombreux musées ainsi que dans des collections cantonales et de la Confédération.

Il s’éteint le 18 juin 1953, à l’âge de 59 ans...."

Le 24 mai 2008, ses fils Gabriel et Antoine ont inauguré la Place Marcel Poncet à Vich, dont on voit sur la photo la maison et le jardin.


Marcel Poncet voir aussi :http://www.notrehistoire.ch/photo/view/35243/?msg=photoUpdateSuccess


Commentaire(s)

Ajouter un commentaire