Connexion

Saisissez votre email ou votre nom de membre

Saisissez votre mot de passe

J'ai oublié mon mot de passe.


Je souhaite devenir membre de notreHistoire.ch.

Je représente une institution.

JEQUIER François - Peut-on commémorer un concept comme la Neutralité ?

Ajouter

Description

Le 19 novembre 2015, à 18h30, dans la Maison du Général Dufour à Genève, Les Salons du Général Dufour organisaient une soirée sur la Neutralité.

Une soirée préparée en collaboration avec le DFAE, Le Lobby des Citoyens, La Nouvelle Société Helvétique, Section Genève et l'ASIN, sous l'œil attentif de Femmes, Sécurité et Défense, d'Eclairage, le journal officiel de la Société Militaire de Genève et de la Section genevoise des Alpini (les Chasseurs alpins italiens).

1ère partie : présentation par Madame l'Ambassadrice Pascale Baeryswil, vice-directrice à la Direction du Droit International Public du DFAE de la brochure intitulée La Neutralité de la Suisse (4ème édition, revue et corrigée, non datée), éditée conjointement par le DFAE et le DPPS : La Suisse et la sécurité internationale - Notre neutralité a-t-elle fait son temps ? temps ?

Cette présentation a été suivie d'un échange avec le public, dont 4 questions à Monsieur le Conseiller Fédéral Didier Burkhalter avaient été préalablement envoyées au DFAE pour être répondues de vive voix, sous forme d'une interview filmée, par celui-là même qui dirige aujourd'hui notre politique de neutralité. Hélas ses services nous ont renvoyé à Mme Baeriswyl, dont les services juridiques ne mesurent la neutralité que sous l'angle du droit international public (qui dicte notre neutralité) et non sous celui du respect démocratique des aspirations profondes de la population, attachée à une neutralité qu'elle n'est plus sure de reconnaître.

Ces 4 questions avaient trait sur : 1° la crédibilité de notre politique actuelle "alignée" de neutralité,  la compatibilité de notre neutralité avec le Partenariat Pour la Paix que le peuple suisse n'a pas voté,  le risque que notre politique de neutralité pourrait faire porter à la neutralité et donc à la crédibilité du CICR, 4° quelle souveraineté nationale nous reste-t-il si c'est le droit international public qui dicte notre neutralité

2ème partie et transition : François Jéquier, Professeur honoraire d'histoire à l'Université de Lausanne nous a posé la question : Peut-on commémorer un concept comme la neutralité ?

3ème et dernière partie : Hans-Ulrich Jost, Professeur émérite à l'Université de Lausanne s'en penché sur les coulisses du Congrès de Vienne et sur L'Acte de Neutralité du 20 novembre 1815, signé au 2ème Traité de Paris.

Un Acte de neutralité dans lequel on peut lire : "Les puissances signataires... reconnaissent authentiquement par le présent acte que la neutralité et l'inviolabilité de la Suisse et son indépendance de toute influence étrangère sont dans les vrais intérêts de la politique de l'Europe entière".

Les participants à cette soirée ont peut échanger leurs vues à l'issue des interventions, autour d'une verrée offerte par l'ASIN, que nous profitons de remercier au passage.

Date

19/11/2015

Lieu

Maison Dufour, 9A rue de Contamines, 1206 Genève

Popularité

833
0

Auteur

Vidéo : Luciano Barbieri, Onex - Montage : Marc R. Studer, Etoy

Commentaire(s)

Ajouter un commentaire