Connexion

Saisissez votre email ou votre nom de membre

Saisissez votre mot de passe

J'ai oublié mon mot de passe.


Je souhaite devenir membre de notreHistoire.ch.

Je représente une institution.

Mausolée du Général Desaix

Mausolée du Général Desaix
Ajouter

Description

Bas-relief en marbre blanc du tombeau du Général Desaix, réalisé par le sculpteur Jean-Guillaume Moitte. Desaix tombé de cheval, et mourant; il est soutenu par le colonel Lebrun, son aide-de-camp. Général de l'armée Napoléonienne, victorieux à Marengo, Desaix y laisse la vie en 1800.

Napoléon décide de l'enterrer à l'hospice du Grand-Saint-Bernard. Sa dépouille est embaumée à Milan puis transportée à l'hospice où ont lieu ses funérailles et ensevelissement le 19 juin 1805. Transporté au prix de mille difficultés, de Paris à l'église de l'hospice, ce mausolée de 4 tonnes, installé en 1806 dans l'église de l'hospice a été déplacé deux fois. En 1829 à un autre emplacement, toujours à l'intérieur de l'église et en 1979 dans le couloir qui mène à la bibliothèque de l’hospice, qui était à l'époque le petit salon où les Pères aimaient à recevoir leurs hôtes de marque.

Le transport du tombeau de Desaix. Article accompagné d'illustrations, paru en 1844 dans la revue "Le Magasin pittoresque". A LIRE ICI - pages 251 à 254

On dit que le corps embaumé du général Desaix repose en l'église de l'hospice, sous l'autel dédié à sainte-Faustine.

Ed. Gachot écrit dans Le Magasin Pittoresque, 1905: " La cendre du glorieux soldat est placée non loin d'un temple que les Romains avaient élevé jadis à Jupiter".

Le mystère demeure...

Lors du centenaire de la mort du Général Desaix, en 1900, le Général Lecoq et le Docteur Grasset, délégués du Puy-de-Dôme, département français dont Desaix était originaire, déposèrent une palme d'argent sur le monument.

La République du Valais fit graver la plaque commémorative qui fait face au monument :

https://www.notrehistoire.ch/medias/31859



Commentaire(s)

Ajouter un commentaire