Connexion

Saisissez votre email ou votre nom de membre

Saisissez votre mot de passe

J'ai oublié mon mot de passe.


Je souhaite devenir membre de notreHistoire.ch.

Je représente une institution.

Empierrage de la baie de Morges

Empierrage de la baie de Morges
Ajouter

Description

Les bacounis à l'oeuvre d'empierreage des rives de la baie ouest de Morges bien avant la prolongation ouest des quais.

Comme l'évoque P.-A. Bovard dans Histoire animée des Morgiens, Henri Monod était désolé de voir les crues périodiques du Lac Léman (petit âge glaciaire ?) ronger peu à peu des surfaces utiles considérables et il recommande de "garantir les côtes par des digues plus ou moins continues, en pieux et en pierres. Si Morges l'eût fait plus tôt, elle aurait conservé plusieurs poses de terrain devenus précieux, que le lac lui a pris. Si l'on n'y veille pas à l'avenir, on verra à nouveau des milliers de poses disparaître..."

Utilisant une barque propulsée par une solide perche, les roches sont glissées vers les berges sur des planches.

Derrière les arbres, la route cantonale de Morges à Lausanne et les bâtiments de l'entreprise Saurer

En-dessous de la photo de l'inauguration de la gare de Morges St Jean, l'image aérienne de l'Est de Morges, datée de 1925, ( collection Michel Bezençon), montre de G à D le rivage du Lac Léman avec prairies et vergers, la route cantonale, les Ateliers SIM (Fonderie et atelier de réparartion d'autos 1912) puis les ateliers de réparation Saurer (1925), on voit le passage à niveau de St Jean (qui disparaîtra lors de la construction de l'autoroute Lausanne-Genève).La gare de Morges St Jean n'est pas là, elle sera inaugurée vers 1928