Connexion

Saisissez votre email ou votre nom de membre

Saisissez votre mot de passe

J'ai oublié mon mot de passe.


Je souhaite devenir membre de notreHistoire.ch.

Je représente une institution.

Intervew

Interviewé en 2008, par Florina Busuioc Ecole de journalisme, Paris.


- Quel regard portez-vous aujourd'hui sur vos œuvres ?

 

Le tableau est hors du temps, il ne cherche pas à revendiquer, il vous invite à être regardé sans bruit extérieur, pour atteindre le calme intérieur, s'il est recherché par l'observateur de la toile.

 

- La peinture est-elle pour vous un exutoire ?

 

Non, ce n'est pas un exutoire, c'est seulement la recherche du sentiment de paix qui m'a amené à peindre. « Oser tomber dans un monde sans références. « Abandonnez-vous dans un espace sans dualité où le choix n'existe plus, à partir de ce moment, la création commence. »

 

- Est-ce que vous pensez avoir exprimé tout ce que vous vouliez exprimer sur la toile ?

 

Ce n'est pas moi qui ai quelque chose à dire avec la peinture, c'est la peinture qui a quelque chose à me dire.

 

A mon avis, le tableau existe déjà dans l’invisible, il a besoin d'être révélée par le peintre, comme une œuvre musicale a besoin du compositeur pour naître dans ce monde et devenir audible.

 

 


Ajouter
Date

10/05/2008

Popularité

30
0

Auteur

Florina Busuioc

Commentaire(s)

Ajouter un commentaire