Connexion

Saisissez votre email ou votre nom de membre

Saisissez votre mot de passe

J'ai oublié mon mot de passe.


Je souhaite devenir membre de notreHistoire.ch.

Je représente une institution.

Les Bâtisseurs de la Suisse, Guillaume Henri Dufour (1/5)

Premier tome de notre mini-série sur les personnages historiques suisses, sur les lieux où ils ont vécu. Parmi ces personnages importants, on compte le Vaudois Henri Guisan, le Genevois Henri Dunant ou encore Guillaume Henri Dufour chez qui nous nous rendons (en photos) dans sa demeure des Eaux-Vives.

Cette maison a été dessinée par Dufour lui-même nous apprennent les Salons du Général Dufour, une association membre de notreHistoire.ch. Après l’achat d'un terrain en 1843, à Contamines, quartier des Eaux-Vives, à Genève, c'est l'architecte et ami Samuel Vaucher qui construira la très belle demeure en 1845. Dufour y vivra ensuite pendant 30 ans et y finira ses jours le 14 juillet 1875.

"Général ne bougez pas, vous allez manquer la photo"

Le photographe Pricam (photo ci-dessous) a été envoyé par le roi de Prusse pour photographier la maison. Pour l'anecdote, le Général se trouvant devant la maison, reçoit cet avertissement de Pricam : "Général ne bougez pas, vous allez manquer la photo". La maison comportait à l'origine six pièces de petites dimensions au rez-de-chaussée et quatre pièces seulement à l'étage, plus les combles. Cliquez sur ce lien pour lire l’article complet des Salons de Général Dufour.

Photo prise vers 1850 (par Pricam, propriété des Salons du Général Dufour)

La maison du Général Guillaume Henri Dufour est aujourd'hui propriété de la Ville de Genève. Elle a été acquise en 1963, à la Famille Martin, descendant du Général. Elle a failli être démolie en 1984. Elle a été rénovée et confiée à la Fondation pour la Conservation de la Maison du Général Guillaume Henri Dufour, qui a fêté le 27 mai 2011 son 20e anniversaire.

La Maison Dufour en 2011 (photo Salons du Général Dufour), voir aussi le document de Richard Mesot.

A la date du 1er janvier 2012, ce ne sont pas moins de 24 sociétés civiles et militaires qui gravitent autour d'un Cercle Général G.H. Dufour. C'est là aussi, que mensuellement, Les Salons du Général Dufour "tiennent salon", comme le faisait voici 200 ans Madame de Staël. C'est l'occasion de parler de la vie et de l'œuvre de Guillaume Henri Dufour, articulée autour d'un album-photo de Dufour sur les page duquel viennent se pencher des spécialistes, sous la forme d'exposés suivis de débats. Les Salons du Général Dufour peuvent s’appuyer sur une Commission historique composée de 20 historiens et spécialistes et même des offices cantonaux et fédéraux.

Les descendants du Général réunis dans sa demeure

La famille Martin est descendante de Guillaume Henri Dufour, par sa petite-fille Elisabeth L'Hardy (fille de Anne Dufour) qui a épousé Ernest Bouthillier de Beaumont, dont l'une des filles, Cécile, a épousé Victor Martin, père d'Ernst et grand-père de la fratrie ici réunie à l'image.

Sur cette image, de gauche à droite nous trouvons :

Noëlle Languin-Martin, Isabelle Irlé-Martin, Claire Payot-Martin (avec son mari François Payot entre elle est sa soeur Isabelle), Philippe Martin et Antoine Payot, fils de Claire et de François. A l'arrière-plan, on peu distinguer Marc R. Studer, Président des Salons du Général Dufour.

Cette photo a été prise à la Maison du Général Dufour, lors du salon du 5 juin 2012, consacré par l'historien et grand spécialiste du XVIIIe, Jean-Daniel Candaux, au thème De la Genève de JJR (Jean-Jacques Rousseau) à la Genève de GHD (Guillaume Henri Dufour).

Fondateur de la Croix-Rouge avec Henri Dunant

Guillaume-Henri Dufour s'installa le 19 juin 1845 dans cette maison qu'il avait faite construire. Il y mourut le 14 juillet 1875 à l'âge de 87 ans. Guillaume Henri Dufour participe activement, dès sa création au développement de la Croix-Rouge et à ses projets. Il est nommé président de l’assemblée du Comité de 1863 à 1864. Cet illustre ingénieur est l'auteur de la première carte de la Suisse à relevé topographique précis, nommée carte Dufour. Il est nommé Général en 1847 et devient la figure principale de la victoire sur le Sonderbund, guerre qui a joué un rôle clé dans l'émergence de la Suisse moderne. Guillaume Henri Dufour donne son nom à La Pointe Dufour (4634 mètres) qui est le plus haut sommet de Suisse et le plus haut sommet des Alpes en dehors du massif du Mont-Blanc.

(Photo Salons du Général Dufour), la Maison de Guillaume Henri Dufour en 1900

Prochaine rencontre des amateurs d'Histoire et des aficionados de Guillaume-Henri Dufour, le mercredi 23 janvier à 18h30 à la Maison Dufour à Genève (9A rue de Contamines) avec le comédien Jean Winiger, le spécialiste en armes anciennes Emile Joyet et le vice-président des Salons du Général Dufour Jean-Pierre Barras. Pour tous renseignements info@salons-dufour.ch.

Par David Glaser (avec les membres de notreHistoire Béat Meyer et Richard Mesot)

Ajouter

Commentaire(s)

Ajouter un commentaire