Connexion

Saisissez votre email ou votre nom de membre

Saisissez votre mot de passe

J'ai oublié mon mot de passe.


Je souhaite devenir membre de notreHistoire.ch.

Je représente une institution.

Père fouettard, au rapport!

Noël, c’est tout ce mois sur notreHistoire.ch. Noël au sens très large car on va vous parler des autres fêtes en Romandie et ailleurs. On vous parle donc de ces fêtes féeriques et de ses protagonistes, la Saint-Nicolas le 6 décembre ou La Fête des Lumières chez les juifs appelée en hébreu Hanouka (du 2 au 10 décembre), une semaine plus un jour pour célébrer la victoire de la lumière sur les ténèbres. Les juifs rendent un lumineux hommage à la fiole d'huile qui devait éclairer le temple de Jérusalem profané au 2e siècle avant Jésus Christ. La fiole d'huile devait servir à éclairer le temple pour un jour seulement. Elle a finalement permis une combustion de huit jours: un vrai miracle. La tradition veut qu'on allume une bougie du chandelier à neuf branches chaque jour pendant ces huit jours, la neuvième bougie servant à allumer les huit autres chandelles.

 

Tous les petits valaisans n'aiment pas forcément le grand barbu (photo G.Favre)

 

L'autre Fête des Lumières, célébrée dans plusieurs pays d'Europe, est chrétienne. Elle est notamment très suivie en Suède le 13 décembre, jour de la Sainte-Lucie. Les Suédois célèbrent cette fête entre amis, souvent dans la joie, la bonne humeur, le bruit et l'alcool car c'est la dernière occasion de l'année pour les étudiants de se rassembler avant de rejoindre leurs familles pour Noël. C'est aussi une fête de chansons. A la base, les paroles suédoises de la chanson de la Sainte-Lucie viennent du texte napolitain Santa Lucia (*). Traditionnellement, le refrain dit «Natten går tunga fjät» («La Nuit marche à pas lourds»), ou «Sankta Lucia, ljusklara hägring» (« Sainte Lucie, brillante illusion »). Il existe également une version moderne avec des paroles plus faciles pour les enfants : «Ute är mörkt och kallt» («Dehors il fait noir et froid»).

Saint-Nicolas, l'alternative au père-Noël

Avec le texte historique de Jean-Paul Crisinel, découvrez ce que la date du 25 décembre signifie pour une grande partie de la population romande : une simple fête de cadeaux avec le mythe du père-Noël barbu et vêtu de rouge, ou bien plus que ça ? Evidemment, c'est bien plus que ça. Dans cet autre document, réalisé pour la RTS, «Nicolas, c’est bientôt Noël». Claude Goretta parle de rêverie, divague autour de l’enfance, de l’émerveillement en famille autour de son "petit Nicolas" de 18 mois.

Ce conte parle beaucoup de vie, de confort, de mort et de transport, des vacances, des guerres… Une bien peu lisse histoire, pleine de malice dans le choix des mots. A ne pas mettre entre deux oreilles sensibles. Mais retenons donc la date du 6 décembre, puisque c'est la plus proche de nous. C'est la première vague de cadeaux remis aux enfants en décembre, avec une procession dans le centre-ville de Fribourg qui se termine devant la cathédrale Saint-Nicolas.

Reportage de Jean-Claude Diserens en 1973 dans les rues de Bulle (collection RTS)

A Bulle, la fête a été célébrée avec une distribution de cadeaux faite par Saint-Nicolas. Le père-fouettard était là en soutien, au cas où. Les enfants qui ont eu quelque problème à suivre la ligne fixée par les parents ou par l'école tout au long de l’année doivent être gentiment rappelés à l'ordre. (**) Revoyez ce reportage de la RTS dans une famille bulloise, les Bersier qui relate du passage de Saint-Nicolas. on est transporté en plein rituel par la lecture par le barbu du "grand livre" des fautes commises durant l'année, une lecture forte heureusement très vite suivie par la distribution de cadeaux.

Le père-fouettard et Saint-Nicolas passent aussi en Valais (photo de Pierre-Marie Epiney ci-dessus). Dans cette photo, vivent-ils un moment agréable dans cette famille sierroise? Dehors, Saint-Nicolas parle aux enfants devant un feu réconfortant, Saint-Nicolas régale aussi petits habitants de Zinal de cadeaux.

Saint-Nicolas à Zinal, photo d'Armand Sin

Romont reçoit aussi la visite de Saint-Nic', le cortège aux flambeaux avec le vieux barbu se termine tout le temps au Château. Une fois que le cortège stationne, la distribution de pains d'épices peut commencer. Enfin, Saint-Nicolas se balade dans le canton du Jura et nous invitons tous les Jurassiens à publier sur notreHistoire.ch leurs photos de célébration de sa venue.

David Glaser

(*) Source Wikipedia

(**) Saint-Nicolas a rassemblé une petite assemblée dimanche à Bulle, la faute à la pluie sans doute. Dans son discours, le Barbu en a profité pour revoir l'année 2018 avec humour. Lisez ce que La Gruyère en dit ici.

 

 

Ajouter
Date

04/12/2018

Lieu

Fribourg
Voir sur la carte

Popularité

77
0

Auteur

David Glaser

Commentaire(s)

Ajouter un commentaire