Connexion

Saisissez votre email ou votre nom de membre

Saisissez votre mot de passe

J'ai oublié mon mot de passe.


Je souhaite devenir membre de notreHistoire.ch.

Je représente une institution.

Fribourg, les fontaines de Hans Gieng

Les fontaines renaissances de Hans Gieng à Fribourg sont des œuvres majeures de l'art suisse. En 1547, la ville de Fribourg commande a son sculpteur attitré Hans Gieng la première suite de six fontaines en pierre.

Hans Gieng, dont l'origine exact demeure inconnue, est mentionné à Fribourg dès 1525 (Wikipedia) où il mènera une carrière professionnelle. Pendant près de dix ans, il fréquentera un autre sculpteur Hans Geiler. A la mort de ce dernier en 1534, il resta unique sculpteur à Fribourg avec son fils Franz et obtiendra toutes les commandes publiques dont les six fontaines érigées de 1547 à 1560, la dernière fontaine étant la Sainte-Anne de la place du Petit-St-Jean. Hans Gieng mourut dans la misère en 1562. Il habitait rue des Épouses!

Fontaine de la Samaritaine

Fontaine Sainte-Anne

La colonne de la Fidélité entre 1552 et 1553, à la rue des Forgerons

Photo de M.-F. Guillermin

La première année de son contrat, il érigea en 1547, la Fontaine Saint-Jean Baptiste. La pierre provenait de Neuchâtel, une statue de 168 cm. Légèrement déhanché, vêtu d'un manteau au somptueux drapé, il est debout sur un chapiteau orné de son chef et de ceux d'Hérode, Hérodiade et Salomé.

Photo de M.-F. Guillermin

A Fribourg, six fontaines sont attribuées de manière indiscutable à l'artiste Hans Gieng. Sur notreHistoire, ne possédons pas de photos de trois autres fontaines.

  • Samson sur la place Notre-Dame
  • La Force à la Neuveville
  • La Vaillance de nos jours près de la Cathédrale

Il existe en ville de Fribourg de nombreuses autres fontaines dont la Fontaine Jo Siffert de Tinguely. Onze fontaines, toutes plus belles les unes que les autres, font partie de ce patrimoine. (Voir la liste de l'Office du Tourisme).

Photo de Markus Schweizer

Source: Art + architecture en Suisse, Andrey Ivan, 1997 (N:48)

Ajouter

Commentaire(s)

Ajouter un commentaire