Connexion

Saisissez votre email ou votre nom de membre

Saisissez votre mot de passe

J'ai oublié mon mot de passe.


Je souhaite devenir membre de notreHistoire.ch.

Je représente une institution.

W. A. MOZART, Serenade No. 9, Cor de postillon, OCL, Günter WAND, 13 septembre 1951

MOZART, OCL, Günter WAND, 1951 - Un des nombreux fascinants documents qui serait peut-être perdu à jamais, ou qu'on ne pourrait pas (ré)écouter LIBREMENT à volonté, si la Radio Télévision Suisse n'existait pas - ou plus - particulièrement ses fabuleuses archives... Cet enregistrement vraiment historique fut rediffusé dans le 3e volet de la série de 10 émissions «75 ans de l'OCL», réalisée par François HUDRY et diffusée entre les 3 et 13 juillet 2017.


L'oeuvre est en sept parties. Dans le 6e mouvement, le premier trio du second menuet contient un solo de flûte à bec (ou piccolo), joué accompagné par les cordes; le solo pour le cor de postillon, qui a donné son surnom à cette sérénade, est dans le second trio du second menuet.

À cette époque le cor de postillon était un cor enroulé, à perce étroite, sans piston et à l’embouchure creuse; utilisé dans un contexte orchestral, l’instrument comportait parfois une coulisse.

"[...] L’écriture pour les instruments à vent constitue l’un des aspects les plus frappants et les plus séduisants de la Sérénade «Posthorn» (il s’agit d’ailleurs de la seule oeuvre de Mozart réclamant deux flûtes et deux hautbois). Celui-ci pouvait compter sur des instrumentistes de premier plan à Salzbourg, un fait attesté bien au-delà des territoires archiépiscopaux.

Dans cette sérénade, les mouvements concertants et le rondeau contiennent des solos importants pour la flûte et le hautbois mais tout au long de l’oeuvre, les instruments à vents sont traités avec énormément de subtilité, comme par exemple dans le thème secondaire principal du premier mouvement qui commence par les violons mais qui est complété par le hautbois au-dessus d’un choeur d’instruments à vent comme s’il se livrait à un commentaire sur l’action. [...]" cité d'un texte de John Irving publié en 2016



     Ce 13 septembre 1951 (et non 13 octobre!), le concert dirigé par Günter WAND fut retransmis sur l'émetteur de Sottens, de 21h25 à 22h30. Au programme était également une oeuvre de Hans Pfitzner: je n'ai pas encore pu trouver plus de précisions. Il n'y a pas d'applaudissements à la fin, mais il s'agit bien d'un enregistrement fait sur le vif, reconnaissable aux bruits de pupitres et semblables, ainsi qu'à des bruits de salle dans les courtes pauses entre les mouvements. La qualité sonore est excellente pour cette époque.


      Günter WAND, la photo doit dater du début des années 1950

si une personne visitant cette page devait en savoir plus, toutes informations m'intéressent -> Vos remarques!


     CLIQUER sur les minutages ci-dessous - en début de ligne - pour écouter l'extrait tel que diffusé dans le 3e volet de la série l'émission de François Hudry (ouvre une fenêtre sur l'archive de la Radio Télévision Suisse, au début du passage concerné)


00:47 (    47)  Günter WAND, courte présentation par François Hudry

02:15 ( 135)  Wolfgang Amadeus MOZART, Serenade No. 9 en ré majeur, «Posthorn» (Cor de postillon), KV 320, Orchestre de chambre de Lausanne, Günter WAND, 13 septembre 1951 (*)


Ses différentes parties:


02:15 ( 135) 1. Adagio maestoso - Allegro... 08:02 (-> 08:02)

10:17 ( 617) 2. Minuetto: Allegretto, Trio       04:07 (-> 12:09)

14:24 ( 864) 3. Concertante: Andante...         07:04 (-> 19:13)

21:28 (1288) 4. Rondeau: Allegro ma...          05:19 (-> 24:32)

26:47 (1607) 5. Andantino                                 03:56 (-> 28:28)

30:43 (1843) 6. Minuetto - Trio I & II               05:05 (-> 33:33)

35:48 (2148) 7. Finale: Presto, alla breve       03:43 (-> 37:16)


       En cliquant sur les minutages, donnés ci-dessus en début de ligne, vous pouvez (ré)écouter directement la partie concernée (ouvre une fenêtre sur l'archive de la Radio Télévision Suisse, au début de cette partie).


       CLIQUER ICI pour écouter le troisième épisode des «75 ans de l'OCL» depuis son début: ce volet était consacré à des oeuvres de Mozart, Hindemith - Concerto pour clarinette et orchestre, à la clarinette: Robert KEMBLINSKY - et Wagner interprétées par des solistes et chefs invités.


(*) Cet enregistrement de la 9e sérénade de Mozart est le plus ancien que je connaisse avec Günter Wand, les trois autres étant:


- Städtisches Gürzenich-Orchester Köln, 8. Februar 1959, Köln, LP CFD 188, Nonesuch H-71047, CD Testament SBT 1302

- Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks, Oktober 1978, CD Profil PH05006

- NDR-Sinfonieorchester, 8.–10. April 2001, CD RCA 74321 89717 2


Ajouter

Commentaire(s)

Ajouter un commentaire