Connexion

Saisissez votre email ou votre nom de membre

Saisissez votre mot de passe

J'ai oublié mon mot de passe.


Je souhaite devenir membre de notreHistoire.ch.

Je représente une institution.

Gabriel Fauré, Masques et Bergamasques, Suite, Op. 112, Orchestre de la Suisse Romande, Ernest ANSERMET, 22-24 février 1961, Victoria Hall, Genève

Gabriel Fauré, Masques et Bergamasques, Suite, Op. 112, Orchestre de la Suisse Romande, Ernest ANSERMET, 22-24 février 1961, Victoria Hall, Genève
Ajouter

Description

Illustrant cette fiche:


À l'origine de la suite «Masques et bergamasques», Op. 112, de Gabriel Fauré est une commande du prince de Monaco que le compositeur reçoit en septembre 1918: il s'agit d'un divertissement en un acte avec comme protagonistes trois personnages de la Comédie italienne: Arlequin, Gilles et Colombine. A l'origine, la partition complète comportait huit morceaux, dont trois faisaient appel aux voix (le Madrigal à quatre voix pour choeur, ainsi que deux mélodies, Le plus doux chemin et Clair de lune, confiées au ténor) et reprenaient des compositions antérieures.

Le nom «Masques et bergamasques» n'implique pas un programme particulier: ce nom est repris du début du poème «Clair de Lune» de Verlaine - mis en musique par Gabriel Fauré dans la pièce homonyme de son ballet:

"[...] Votre âme est un paysage choisi

Que vont charmant masques et bergamasques

Jouant du luth et dansant et quasi

Tristes sous leurs déguisements fantasques. [...]"

La suite d'orchestre que Gabriel Fauré réalise un peu plus tard retient les quatre pages les plus récentes du ballet, terminées à Menton en février 1919: Ouverture, Menuet, Gavotte, Pastorale.

"[...] De l'Ouverture (Allegro molto vivo), Fauré écrivait à son épouse: «Reynaldo Hahn dit que cela ressemble à du Mozart qui aurait imité Fauré» Jean-Michel Nectoux, le meilleur spécialiste français de Fauré, a retrouvé l'origine de cette pièce, toute de légèreté, dans un Intermezzo pour orchestre joué à Rennes en 1868, et dans l'Intermède de symphonie à quatre mains de 1869.

Un essai repris cinquante ans plus tard, mais surtout, un écho précieux du style adopté par le compositeur dans sa jeunesse. Moins intéressant, malgré son charme indéniable, le Menuet (Tempo di minuetto, Allegro moderato) qui emprunte, lui aussi, quelques éléments à une composition de jeunesse, la Suite d'orchestre en fa (op. 20), et dont la solennité théâtrale fait penser à un pastiche quelque peu figé.

Avec son rythme franc et incisif, la Gavotte (Allegro vivo) vient rompre un instant la mélancolie souriante dont toute cette oeuvre est empreinte. L'origine de cette pièce remonte à la Gavotte pour piano de 1865, reprise dans l'opus 20, inédit. Mais la nostalgie revient avec la Pastorale (Andante tranquillo) qui clôt cette suite, et dont le style est du plus pur Fauré « dernière manière ».

Mis en relief par les sonorités soyeuses des cordes, le chant déploie sa douceur jusque dans la citation du thème de l'Ouverture, et reste l'un des plus envoûtants du compositeur. [...]"

citations extraites du Guide de la musique symphonique réalisé sous la direction de François-René Tranchefort, Fayard 1986, ISBN 978-2-213-64075-4


La suite «Masques et bergamasques» fut donnée en première audition à Paris, Société des concerts du Conservatoire, le 16 novembre 1919.



Du 22 au 24 février 1961, au Victoria Hall de Genève, DECCA enregistre un disque Fauré avec l'Orchestre de la Suisse Romande dirigé par Ernest ANSERMET :

- Pénélope: Prélude

- Pelléas et Mélisande Op.80: suite

- Masques et bergamasques Op.112: suite

Le disque est complété avec la Petite Suite de Claude Debussy dans l'orchestration d'Henri Busser.

Il paraît en mars 1962 - LXT 5667, mono, SXL 2303, stéréo - resp. avril 1962 - CM 9289, mono, CS 6227, stéréo.


L' enregistrement que vous écoutez...


Gabriel Fauré, Masques et Bergamasques, Op. 112, Orchestre de la Suisse Romande, Ernest Ansermet, 22-24 février 1961, Victoria Hall, Genève


01. Ouverture: Allegro molto vivo               03:27 (-> 03:27)

02. Menuet: Tempo di minuetto - Allegretto moderato  02:40 (-> 06:07)

03. Gavotte: Allegro vivo                     03:08 (-> 09:15)

04. Pastorale: Andantino tranquillo              04:09 (-> 13:24)


Provenance: Decca SXL 2303


Commentaire(s)

Ajouter un commentaire