Connexion

Saisissez votre email ou votre nom de membre

Saisissez votre mot de passe

J'ai oublié mon mot de passe.


Je souhaite devenir membre de notreHistoire.ch.

Je représente une institution.

Le Tunnel du Mont-d'Or

Enlever des documents


Le Tunnel du Mont-d'Or

Le tunnel du Mont-d’Or : une épopée internationale

Vallorbe est demeuré longtemps à l’écart des grands axes, encerclé entre le Mont d’Or, la Dent-deVaulion et les gorges de l’Orbe. Ce ne sera plus le cas dès 1870 avec l’inauguration de la ligne Daillens-Vallorbe.

Le tunnel du Mont-d’Or, le pont d’or des communications internationales par chemin de fer. Tunnel transfrontalier équipant la ligne de chemin de fer de Dijon à Vallorbe. Percé entre 1910 et 1915 par l'ingénieur Paul Séjourné, il mesure 6 098 m de long. Il était à l'origine à double voie mais une voie a été supprimée à l'occasion de l'électrification de la ligne en 1958. La frontière entre la France et la Suisse se situe à 5 111 m de l'entrée côté France. Il part de Vallorbe, Vaud, Suisse et se termine à Longevilles-Mont-d'Or, Doubs (25), Bourgogne-Franche-Comté, France

L'inauguration du tunnel a lieu le 15 mai 1915, et il est ouvert au trafic dès le lendemain. Il voit alors passer nombre de trains internationaux, à partir de 1919 deux fois par jour, le plus prestigieux de tous les grands convois : le Simplon-Orient-Express, le TGV Paris-Lausanne arrive enfin le 22 janvier 1984.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la frontière suisse est fermée, le tunnel est muré en juillet 1941. Le mur est abattu à la fin de l'année 1944, et le tunnel est rouvert à la circulation le 24 janvier 1945.

Avant sa construction la voie cheminait vers Pontarlier à travers le tunnel de Jougne. Un parcours assez sinueux. Les compagnies de chemin de fer propriétaire de chacune des liaisons, soit la Compagnie Jura-Simplon(J-S) pour la Suisse et le Paris-Lyon-Marseille (PLM) pour la France, ont dès 1906 signé une convention pour le percement d'un tunnel près de la gare de Vallorbe, au travers du Mont-d'Or, une liaison bien plus rapide en direction de Paris.

La distance Paris-Milan par la ligne de Pontarlier est de 833 km. ; la nouvelle ligne Frasne-Vallorbe ramènera cette distance k 816 km.

Lors de son percement il connu nombre d’inondations, en effet des intrusions massives d’eau, dues aux nombreuses fissures dans la roche calcaire qui le noyère plusieurs fois causant bons nombres de dégâts.

Plus de 900 mineurs ont participé à sa réalisation.

Source Bulletin CFF Berne, archives collection personnelle

Trier par