Connexion

Saisissez votre email ou votre nom de membre

Saisissez votre mot de passe

J'ai oublié mon mot de passe.


Je souhaite devenir membre de notreHistoire.ch.

Je représente une institution.

Armin JORDAN, sa vie, ses enregistrements

Enlever des documents


Armin JORDAN, sa vie, ses enregistrements

                                   Armin Jordan

9 avril 1932, Lucerne - 20 septembre 2006, Zürich

 

Né à Lucerne, Armin Jordan déménage en 1943 avec sa famille pour Fribourg, où il va faire la presque totalité de ses études: maturité au Collège Saint-Michel, études de lettres, droit et théologie à l'Université de Fribourg, puis de musique au Conservatoire de Fribourg. Entretemps - en 1949 - il fonde l'orchestre Pro Musica. En 1953, il obtient un diplôme de piano. Il part ensuite pour Genève et Lausanne, étudie entre autres la direction d'orchestre avec Hans Haug, travaille l'accompagnement d'opéra à Genève avec Maroussia Le Marc'hadour.

 

  • 1957 - 1963, chef d'orchestre au Théâtre municipal de Bienne-Soleure
  • 1963 - 1968, premier chef d'orchestre à l'Opéra de Zurich
  • 1964, chef d'orchestre à l'Opéra de Bâle
  • 1969 - 1971, directeur artistique de l'Opéra de Saint Gall
  • 1971 - 1989, directeur musical de de l'Opéra de Saint Gall
  • 1973 - 1985, directeur musical de l'Orchestre de chambre de Lausanne (OCL), succédant à Victor Desarzens
  • 1982, joue le rôle d'Amfortas (sans le chanter, toutefois), dans le film Parsifal de Hans-Jürgen Syberberg
  • 1985 - 1997, directeur artistique et musical de l'Orchestre de la Suisse romande (OSR)
  • 1985 - 1999, tournées avec l'OSR au Japon, aux Etats-Unis, à Buenos Aires
  • 1986 - 1992, chef d'orchestre invité de l'Ensemble orchestral de Paris
  • 1990, prix Max Petitpierre
  • 1992, grand prix de la Nouvelle académie du disque de Paris
  • 1996, médaille "Genève reconnaissante"
  • 1997, décide de ne diriger plus qu'en chef invité
  • 2000, reçoit la Légion d'honneur française
  • 2006, chef d'orchestre d'honneur de l'orchestre du Théâtre de Bâle

 

Son fils, Philippe Jordan, est également chef d'orchestre.

 

Pour plus d'informations voir avant tout cette page de la BCUL, ainsi que les références qui y sont données.

Trier par