Connexion

Saisissez un nom de membre!

Saisissez un mot de passe!

J'ai oublié mon mot de passe.


Je souhaite devenir membre de notreHistoire.ch.

Je représente une institution.

La Blanche Eglise et son orgue


•  La Neuveville: la Blanche Eglise et son orgue 

Ce sanctuaire est le plus ancien lieu de culte de la région car son histoire remonte à l' époque carolingienne (probablement au 8ème siècle). Il s'agissait vraisemblablement d'une chapelle, car le ville n'existait pas encore. Avec la construction de La Neuveville , l'église prend de l'importance pour atteindre son extension maximale au 15ème siècle. Après la Réforme , surtout au 17ème siècle, la Blanche Eglise perd de son importance au profit du Temple (ancienne chapelle Ste-Catherine), construit dans l'enceinte de la ville. La désaffection de la Blanche Eglise va aboutir, au 19ème siècle, à un point tel que sa démolition est envisagée. Ce projet, heureusement, ne fut pas mené à terme et des campagnes de restauration, dont la dernière de 1984-88 , permirent de sauver cet édifice majeur de notre patrimoine architectural suisse du pied du Jura et, notamment, de le doter d'un orgue remarquable construit par la Manufacture d'Orgues de St-Martin (Val-de-Ruz, canton de Neuchâtel). 

•  Les principales dates de l'édifice: 

première mention d'une chapelle en 866, à La Neuveville, appartenant à l'abbaye de Moutier-Grandval
un peu avant l'an mil, le 1er choeur est édifié
en 1141, la Blanche Eglise et ses dépendances passent entre les mains de l'abbaye de Bellelay (Prémontrés)
vers 1200: construction de la tour
en 1345, l'édifice est en grande partie reconstruit sous le vocable d' Ecclesia Alba (Blanche Eglise)
en 1458, le sanctuaire a atteint pratiquement les dimensions actuelles
en 1530, c'est la Réforme. Les fresques sont recouvertes et l'église est progressivement abandonnée
en 1828, on envisage même la démolition de l'église
en 1837: importantes réparations, déplacement du mur nord de 3 m plus au sud, plafond ogival remplacé par un plafond plat
1912-14: restauration avec reconstruction du choeur, restauration des fresques et mise en place du plafond actuel en plein cintre
1920-26: pose de quelques vitraux
1965: premier orgue installé
1984-88: restauration totale précédée de fouilles archéologiques. Arrivée de superbe orgue actuel en 1988.

Les principaux objets à voir en cette église:

différentes pièces de mobilier, oeuvres d'artistes de La Neuveville (table de communion, lutrin, croix, bougeoirs...)
vitraux: ils sont peu nombreux mais de qualité. Le vitrail axial du choeur a été offert par le professeur Kocher de Berne (en 1907). Les autres vitraux sont 3 pièces réalisées par l'artiste valaisan Bille (1920, 1936)
le plafond date de 1914, de même que les lustres
la chapelle sud date de 1458
les fresques, très précieuses, et bien conservées, datent de la seconde moitié du 14ème siècle et du début du 15ème s. Elles représentent, notamment, des scènes de l' Ancien Testament (Création) et l' adoration des Mages . Il y a aussi des représentations des 4 évangélistes
la chaire : elle date de 1536 et porte les armoiries de Vincent de Gléresse et de sa femme Hélène de Luterneau
l' orgue : sans doute l'un des plus beaux instruments de la région francophone du pied du Jura. Cet orgue de 16 jeux est parfaitement mis en évidence sur une tribune étroite à laquelle on accède par un minuscule escalier. L'amateur d'orgue doit s'arrêter à La Neuveville, le temps d'admirer cet instrument superbe. 
•  Quelques liens Internet :

http://www.laneuveville.ch/ ,
http://www.swisscastles.ch/aviation/Bern/neuveville.html (©) ,
http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Neuveville ,
http://fr.wikipedia.org/wiki/Edmond_Bille (l'artiste Bille, auteur de vitraux).  
•  Composition de l'orgue St-Martin de la Blanche Eglise , La Neuveville (relevée en 2007): 

Jeux à gauche de la console à 2 claviers : Trompette 8', Sesquialtera II, Flûte 2', Flûte 8', Trompette 8', Douçaine 16', Cromorne 8', Doublette 2', Prestant 4', Tremblant. 

Jeux à droite de la console : Fourniture, Prestant 4', Montre 8', Octave 4', Flûte 8', Soubasse 16', Larigot 1/3' + 1', Flûte 4', Bourdon 8'.


•  Ce qui donne, traduit en clair, grâce à une communication de la Manufacture de St-Martin (mai 2011):

Clavier 1 (Positif de dos, C-g3): Bourdon 8', Prestant 4', Flûte à cheminée 4', Doublette 2', Larigot 1 1/3' + 1' (tirage de jeux à 2 positions), Cromorne 8'.

Clavier 2 (Grand-Orgue, C-g3): Montre 8', Flûte à cheminée 8', Prestant 4', Quarte 2', Sesquialtera 2 2/3' + 1 3/5', Fourniture 4-5 rangs, Trompette 8'.

Pédalier (C-f1): Soubasse 16', Flûte conique 8', Principal 4', Douçaine 16', Trompette 8'.

Tremblant général. Traction des notes et jeux mécanique. Harmonisation par MM. Aeschlimann et Jeanneret. 
   
Date

01/01/2012

Popularité

485
0

Auteur

ddreuse

Tags
ar

Commentaire(s)

Ajouter un commentaire