Connexion

Saisissez votre email ou votre nom de membre

Saisissez votre mot de passe

J'ai oublié mon mot de passe.


Je souhaite devenir membre de notreHistoire.ch.

Je représente une institution.

La Mob dans le canton de Neuchâtel

Ajouter

Description

Original : film 8 mm, noir/blanc, muet.

Dans ce film, le cinéaste amateur Willy Guyot a saisi la vie des soldats mobilisés dont lui-même faisait partie en tant que simple soldat. On découvre notamment les scènes suivantes, tournées pour la plupart à Fontaines, au Mont-Racine ou au bord du lac de Neuchâtel : la fanfare à l’œuvre, un défilé officiel du bataillon, une marche sous la pluie avec paquetage, plusieurs scènes conviviales de repas ou d’apéritif, le mariage de l’un des soldats, un contrôle de masques à gaz, le nettoyage des effets personnels et la toilette et des corvées de cuisine. Les séquences de ce film ne semblent pas avoir été montées selon un ordre chronologique, les paysages enneigés alternant avec des activités estivales.

Bataillon 20, régiment 8 est un assemblage d’images de la Mobilisation, daté sur la boîte originale de 1939. Il constitue un témoignage vivant et riche sur une période où plus de quatre cent mille soldats furent mobilisés et qui est généralement perçue par le truchement d’images officielles alors soumises à la censure militaire. Échappant à ce contrôle parce qu'ils restaient dans le domaine privé, les films des cinéastes amateurs comme Willy Guyot, Frédy Landry ou Jacques Berheim permettent de découvrir des facettes inattendues de la vie quotidienne de l'époque.

 

Bijoutier et amateur d'art chaux-de-fonnier, Willy Guyot (1915-2001) acquiert une caméra 8 mm. Il tourne durant près de quinze ans en noir et blanc et en couleurs avant de passer au format 16 mm, Super-8 et, enfin, à la vidéo (réf. Joseph, Aude, Neuchâtel, un canton en images : Filmographie tome 1 (1900 – 1950), Hauterive, Gilles Attinger, 2008, pp. 164-165).

Commentaire(s)

Ajouter un commentaire